Par Mathieu Lauzon-Dicso

 

Cette semaine, alors que la fin de session bat son plein, l’équipe des Horizons imaginaires prend une petite pause de ses publications régulières. Heureusement, cela ne veut pas dire qu’on n’a rien à vous proposer ! En effet, on en profite pour publier cette vidéo de la causerie réalisée avec Norbert Spehner, qui a eu lieu le 21 avril dernier à la bibliothèque du Collège Marianopolis, dans le cadre du lancement officiel de notre webzine !

 

Monsieur Spehner est un des grands spécialistes des littératures de genre au Québec. Il a rédigé de nombreuses critiques dans plusieurs journaux et revues (Solaris, La Presse, Les Libraires…), ainsi que des ouvrages de référence sur la littérature policière (voir sa bibliographie ici pour connaître les titres). Récemment, il faisait d’ailleurs paraître Le Détectionnaire, une vaste recension commentée de tous les personnages de détectives présents dans la littérature policière mondiale ! De plus, il publie Marginalia, un bulletin bibliographique qui, quatre fois l’an, regroupe les études et essais traitant des littératures et du cinéma populaires (science-fiction, fantastique, western, policier, BD, etc.).

 

Co-animée par Tiffany Qian et moi, la causerie a permis d’en savoir davantage sur les origines du fanzine Requiem, maintenant reconnu sous le nom de Solaris comme la plus ancienne revue francophone toujours en activité à se spécialiser dans la science-fiction et le fantastique ! En effet, Norbert Spehner en est le fondateur : il a créé Requiem dans les années 1970 avec quelques-uns de ses étudiants, alors qu’il était professeur de littérature au Cégep Édouard-Montpetit. De voir de quelle façon la création de cette revue a pu donner naissance à tout un milieu, aux premiers lecteurs et auteurs de la SFFQ, c’est inspirant !

 

Bon visionnement, et n’hésitez pas à nous faire savoir ce que vous pensez de la causerie ou des sujets qu’elle aborde : quelle place le fanzine Requiem occupe-t-il dans votre parcours de lecteur ? Faisiez-vous partie de l’équipe qui l’a lancé ? Qu’avez-vous pensé de la professionnalisation du fanzine lorsqu’il est devenu la revue Solaris ?

 

 

Et si le cœur vous en dit, vous pouvez relire l’entrevue que Norbert Spehner et l’un de ses anciens étudiants, Richard Leclerc, avaient accordée à Matt Kerachian dans le cadre du dossier « L’imaginaire à l’école », qui a marqué le lancement de notre revue en ligne. Il vous suffit de suivre le lien : « Retour à Requiem : entrevue avec Norbert Spehner et Richard Leclerc » !

P.S. Si nous tutoyons Monsieur Spehner durant la causerie, c’est bien parce qu’il nous en avait donné la permission au préalable ! 😉

 


 

[box]Mathieu est professeur de français et de littérature au Collège Marianopolis. Il souffre de passionite aigüe pour tout ce qui ressemble de près comme de loin à la science-fiction et à la fantasy. Il vous dira que c’est à cause de sa mère qu’il a commencé à en lire, puisque c’est elle qui, un beau jour, lui a mis le premier tome de la Belgariade de David Eddings entre les mains. Cinq ou six lectures plus tard, il est passé à d’autres cycles, et il s’amuse maintenant autant à nager dans les flots sombres du cyberpunk qu’à se promener dans les brumes de la fantasy épique. Oh ! Et il a une « fille », Zelda, qui passe son temps à manger, à dormir et à ronronner.[/box]